Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les lobbies sont toujours plus présents au Parlement. Après avoir fait signer leurs chartes par les candidats, plusieurs groupes d'intérêts font aujourd'hui les comptes, espérant que les promesses seront suivies d'effets.

Sur les 275 signataires du pacte du syndicat agricole Uniterre, 31 ont été élus dimanche au Parlement à Berne, le double par rapport à 2007. La députation, qui a signé le pacte, comprend treize socialistes, neuf Verts, cinq PDC, un Vert'libéral, un membre du Mouvement citoyen genevois et deux UDC. Ils sont issus des cantons de BE, BS, FR, GE, JU, NE, VS, VD et ZH.

Le syndicat Uniterre prendra prochainement contact avec les élus. Il s'agira d'aborder les thèmes sur lesquels les politiques pourront avoir une influence directe.

Hausse des pro-Européens

Les pro-Européens sont un peu plus nombreux. Quarante-et-un candidats portant le "label Europe" du Nouveau mouvement européen suisse (Nomes) ont été élus sur 137 qui avaient signé la charte. "Nous nous rencontrons lors de chaque session et les signataires s'engagent sur des principes clairs", a expliqué Julien Chérault, secrétaire général adjoint.

Du côté des consommateurs, la Fédération Romande des Consommateurs (FRC) relève que 70% des élus romands se sont engagés en leur faveur. La Charte de la Fédération des consommateurs et de ses alliés sera portée par des élus de tous les partis, relève l'organisation dans un communiqué. "Cela permettra de construire les majorités nécessaires pour gagner des échéances cruciales lors de la prochaine législature".

ATS