Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 125e assemblée de l'Union interparlementaire (UIP) s'est ouverte dimanche à Berne. Plus de 1300 délégués de quelque 140 pays doivent débattre jusqu'à mercredi de nombreux thèmes d'actualité comme le printemps arabe, la régulation des marchés ou la gouvernance mondiale.

Cet événement "confère à notre petite capitale politique le statut de capitale des Parlements du monde", s'est réjoui le président du Conseil national Jean-René Germanier (PLR/VS) lors de la cérémonie d'ouverture. "Ce jubilé est l'occasion rêvée de renforcer nos liens", a lancé le Valaisan.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a de son côté félicité l'assemblée à l'occasion de cet anniversaire, un jalon de taille, a-t-il souligné. A ses yeux, le défi le plus grand pour les quelque 7 milliards d'êtres humains de la planète n'est pas le manque de ressources, mais la perte de confiance.

Promotion de la démocratie

Et de proposer trois chemins pour rétablir cette confiance: travailler au développement durable, lutter pour la démocratie, les droits de l'homme et la paix, et donner la place qui leur revient aux femmes, y compris dans les parlements.

La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a elle salué "l'oeuvre de l'UIP, véritable foyer de la concertation interparlementaire à l'échelle planétaire". Elle a estimé qu'il fallait "renforcer le pouvoir législatif sur le plan international afin de permettre une meilleure répartition des pouvoirs à tous les niveaux".

Economie verte

Parmi les personnalités annoncées figurent le président du parlement iranien Ali Larijani, celui de Sénat pakistanais, celle de la chambre basse du parlement indien, ainsi que des délégations israélienne, palestinienne, chinoise ou syrienne.

Parmi les thèmes qui seront évoqués figurent également l'accès aux soins de santé pour les femmes et les enfants et le développement de l'économie verte. La demande d'adhésion de la Palestine à l'ONU pourrait aussi être discutée.

ATS