Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les syndicats du secteur de la construction n'acceptent pas les salaires que leur proposent les entrepreneurs pour 2011. Réunis ce samedi en conférence, quelque 240 délégués de Syna et Unia ont, chacun de leur côté, rejeté l'offre du patronat.
Syna exige un retour à la table des négociations. Compte tenu du boom persistant de la construction, ses 90 délégués n'acceptent pas de se faire éconduire avec quelques francs et exigent une augmentation de salaire convenable. Selon eux, "une offre aussi minable, c'est un affront".
Les propos ne sont guère plus conciliants du côté d'Unia qui parle d'un manque de respect vis-à-vis des travailleurs. Les quelque 150 délégués d'Unia ont "pris connaissance avec indignation de l'offre mesquine des entrepreneurs".
Ceux-ci proposent une augmentation générale de salaire de 0,6%, ce qui représente 26 francs par mois calculés sur le salaire minimal. Les patrons proposent en outre 0,4% supplémentaires de hausses individuelles (parfois arbitraires) au mérite, précise le syndicat dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS