Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne a conquis son 14e titre de champion de Suisse de LNA. Les joueurs de la capitale ont gagné 3-2 lors du cinquième match de la finale à Lugano. Le duo Ruefenacht-Conacher a été étourdissant.

La décision est tombée en moins d'une minute au troisième tiers-temps. Stefan Ulmer a ajusté le poteau des buts de Stepanek. Quelques secondes plus tard, le défenseur autrichien de Lugano était encore plus malheureux. Il perdait le palet sur Roy en sortie de zone. Le rusé Canadien ne manquait pas l'aubaine pour gagner son duel face à Merzlikins (52e).

Berne est ainsi devenue la première équipe à terminer le tour de qualification à la 8e place avant de réussir à décrocher le Graal. Vainqueur 4-1 de la série, l'équipe de la capitale a largement dominé tout au long des cinq matches. Elle avait dans ses rangs des joueurs dessinés pour les play-off comme Ruefenacht, Scherwey, Conacher ou Ebbett.

Lugano a payé la méforme de certains de ses joueurs étrangers. On peut supputer que Pettersson n'était pas au maximum de sa condition en raison d'une blessure tandis que Stapleton a été hors du coup à chaque fois qu'il a joué.

La bombe de Vauclair

Privée chacune d'un élément de valeur, Brunner (blessé) à Lugano et Bodenmann (suspendu) à Berne, les deux équipes ont dû remanier leurs lignes. Berne a tout de suite trouvé la bonne formule pour dominer, mais les Tessinois ont connu le bonheur d'ouvrir la marque sur un contre (6e). Julien Vauclair a mis tout ce qu'il avait dans un tir pris de l'aile gauche qui a transpercé le portier Stepanek malgré un angle fermé.

Le but du Jurassien a débouché sur la meilleure période tessinoise de toute la finale. Pendant 5 minutes, "Il grande Lugano" a ressuscité à la faveur d'une folle sarabande devant la cage bernoise. Las, la finition n'était pas au rendez-vous pour les attaquants luganais. Le Suédois Klasen a gâché deux occasions en or en butant deux fois sur Stepanek. Le gardien tchèque s'est rapidement racheté de son erreur sur l'ouverture du score.

Les Bernois n'ont pas attendu pour réagir. Dès le début de la deuxième période, le Canadien Ebbett a égalisé de la même façon que Vauclair avait ouvert le score. Un tir venu de l'aile gauche sur lequel le gardien Merzlikins n'a pas paru exempt de responsabilté. A la 25e, Conacher plongeait la Resega dans une certaine angoisse. D'un magnifique back-hand, le Canadien crucifiait Merzlikin sur un très bon service de Ruefenacht.

Berne a ensuite contrôlé le jeu avant de connaître une dernière petite frayeur sur l'égalisation de Fazzini (45e), aligné aux côtés de Lapierre et Hofmann en raison de la blessure de Brunner. Par la suite, les Tessinois ont été incapables de concrétiser en but une période de 50'' en double supériorité numérique. Puis survint la 52e minute et l'offrande faite à Roy...

ATS