Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse a découvert et bloqué de nouveaux avoirs appartenant à l'ancien président égyptien Hosni Moubarak et à son entourage. Le total des fonds actuellement gelés atteint désormais près de 700 millions de francs, a indiqué le Ministère public de la Confédération (MPC).

La porte-parole du MPC, Jeannette Balmer, a confirmé mercredi à l'ats une information du site 20Minuten.ch. Jusqu'ici, les autorités suisses avaient fait état du blocage de 410 millions de francs appartenant aux proches du raïs déchu.

Mme Balmer n'a pas voulu donner plus de précisions sur les valeurs bloquées. "Ce nouveau chiffre comprend des blocages effectués sur la base de l'ordonnance du Conseil fédéral (du 11 février 2011), de la procédure pénale nationale et des demandes d'entraide en cours", s'est-elle bornée à préciser.

Blanchiment d'argent

Le MPC avait déjà annoncé ces dernier mois avoir ouvert une enquête contre plusieurs membres du clan Moubarak pour blanchiment d'argent ainsi qu'appartenance et/ou soutien à une organisation criminelle. Dans ce contexte, les autorités helvétiques avaient autorisé l'Egypte à se porter plaignante.

Sur les 410 millions de francs bloqués jusqu'ici par les autorités fédérales, une grande partie appartenait aux deux fils de l'ancien président, Gamal et Alaa Moubarak (303 millions selon différentes informations de presse).

Les deux fils Moubarak, accusés d'avoir manipulé les cours de la Bourse, comparaissent à nouveau devant la justice de leur pays depuis le 9 juillet. Lors d'un précédent procès, ils avaient été acquittés des faits de corruption qui pesaient contre eux, considérés comme prescrits.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS