Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse a bloqué plusieurs centaines de millions de francs d'avoirs de l'Ouzbékistan dans le cadre d'une instruction pénale sur une affaire de blanchiment d'argent, a indiqué le Ministère public de la Confédération (MPC), confirmant une information de la RTS. La décision concerne plusieurs banques suisses.

"Le MPC a gelé en août plusieurs centaines de millions de francs dans différentes banques suisses", a dit Jeanette Balmer, porte-parole du MPC. Elle n'a donné aucune information sur le montant précis. "En l'état actuel du dossier, nous ne sommes pas en mesure de fournir de plus amples informations à ce sujet", a simplement ajouté Mme Balmer.

En août dernier, le MPC avait déjà confirmé l'arrestation de deux ressortissants ouzbeks à Genève le 30 juillet 2012. Ils sont toujours en détention provisoire. Au total, quatre ressortissants ouzbeks sont soupçonnés d'être impliqués dans cette affaire de blanchiment d'argent.

Selon la Radio Télévision Suisse (RTS), des proches du président ouzbèke Islam Karimov se trouveraient au centre de l'affaire. Sa fille Gulnara Karimova, 40 ans, est l'ambassadrice d'Ouzbekistan en Espagne et auprès des Nations Unies à Genève. Selon le journal "Blick", les deux Ouzbeks interpellés à Genève travaillent pour Coca-Cola Ouzbékistan, société qui appartiendrait à Mme Karimova.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS