Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La semence, les ovules et les embryons de porc sont interdits d'importation en Suisse depuis mercredi soir et jusqu'au 31 janvier prochain, a indiqué la Chancellerie fédérale. Cette décision fait suite à la découverte du virus de la maladie porcine SDRP en Suisse.

Au début de la semaine dernière, une infection de SDRP a été constatée dans trois exploitations de Suisse orientale. Celles-ci ont été placées sous séquestre et des examens sérologiques sur 4000 animaux ont été ordonnés. A titre préventif, 72 truies inséminées avaient été tuées.

Des analyses ont récemment révélé une dizaine d'autres porcs infectés, a indiqué mercredi l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Les animaux de l'exploitation touchée seront abattus.

Les résultats des analyses de mercredi indiquent que dans une de ces exploitations, l'infection s'est propagée à des truies qui n'avaient pas été inséminées. Raison pour laquelle tous les animaux de l'exploitation sont en train d'être abattus.

Les 26 élevages de porcs qui ont utilisé du sperme provenant du centre d'insémination allemand restent sous séquestre. Les analyses des échantillons prélevés sur les truies mères de ces exploitations et des exploitations de contact sont en cours.

Analyses en cours

A l'heure actuelle, l'infection semble ne pas s'être propagée au-delà des exploitations sous séquestre. Les analyses des échantillons de sang provenant des exploitations infectées et des exploitations de contact se poursuivent. Le virus de la maladie porcine SDRP est sans danger pour l'homme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS