Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) récolte depuis 2011 des données sur des passagers d'avions de ligne provenant d'Etats jugés à risque. Sont relevés le nom, la date de naissance, la nationalité, le code de vol et le lieu du premier décollage. Les services secrets cherchent aussi à savoir si la personne voyage seule ou en groupe.

La liste des pays surveillés, confidentielle, est soumise à l'approbation du Conseil fédéral. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre de la lutte antiterroriste, précise Renato Kalbermatten, porte-parole du Département de la défense (DDPS), confirmant une information parue dimanche dans la "NZZ am Sonntag".

Le SRC reçoit les données des passagers concernés du Secrétariat d'Etat aux migrations, qui lui-même les obtient des compagnies aériennes. Le volume d'informations mis à disposition est gardé secret.

Le SRC recoupe ces indications avec ses connaissances existantes, dans le but d'identifier les voyageurs menaçant la sécurité intérieure et extérieure. Il ne consulte aucun renseignement supplémentaire sur les passagers des avions de ligne, affirme M. Kalbermatten.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS