Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne n'est pas invincible.

Coupable de trop nombreuses erreurs défensives, le double champion en titre et vainqueur de la saison régulière s'est incliné 3-2 devant les Zurich Lions dans le premier match des demi-finales des play-off de National League. Bienne a écrasé Lugano 7-3 dans le même temps.

Le constat est cruel pour les Ours, qui ont pourtant ouvert la marque après 3'29'' déjà grâce à Tristan Scherwey. Les trois buts zurichois sont dus à des imprécisions bernoises: le "game winning goal", tombé à la 43e minute, a ainsi été marqué alors que le "Z" évoluait en infériorité numérique. Le tir de Ronalds Kenins n'était qui plus est pas imparable pour Leonardo Genoni...

Topscorer des Lions, Fredrik Pettersson avait pour sa part profité de deux bévues pour réussir un doublé. L'attaquant suédois s'est emparé d'un puck perdu par Jérémie Kamerzin pour aller inscrire le 1-1 (8e). Il a ensuite hérité d'un palet intercepté par Kevin Klein alors qu'un "power play" bernois venait de se terminer (13e). Berne a certes égalisé à 2-2 sur une supériorité numérique à la 39e mais ne s'est jamais remis du troisième but marqué par une équipe des Zurich Lions qui en est à cinq victoires de suite dans ces play-off et semble capable de tous les exploits.

Six minutes fatale à Lugano

Bienne a donc pris un départ de rêve pour sa première apparition dans le dernier carré depuis 1990. Tout avait pourtant bien mal commencé pour les Seelandais, menés au score après moins de six minutes de jeu à la suite d'un but inscrit en supériorité numérique par Luca Fazzini. Lugano a même pu prendre une deuxième fois l'avantage après 2'04'' de jeu seulement dans le deuxième tiers, grâce à un joli solo de Ryan Johnston.

Solide tombeur de Davos en quarts, Bienne a cependant su attendre son heure mardi soir. Dominik Diem (8e) et Jason Fuchs (26e) ont permis à leur équipe d'égaliser à chaque fois rapidement. Et les joueurs d'Antti Törmänen ont forcé la décision dans les six dernières minutes du tiers médian, inscrivant trois buts pour prendre trois longueurs d'avance.

Lugano a d'ailleurs payé cher son indiscipline. C'est à 5 contre 4 que Dominik Diem a signé son doublé (35e). Et c'est également avec un homme de plus sur la glace que Bienne a pu faire le break: Toni Rajala marquait son 7e but dans ces play-off 38'' après le 3-2, alors que Johnston "chauffait" le banc des pénalités en raison d'une faute commise sur l'action du troisième but biennois. Bienne n'a dès lors plus lâché son os. Jan Neuenschwander a inscrit le 5-2 à 7''5 de la deuxième sirène, Jacob Micflikier s'offrant ensuite lui aussi un doublé dans les quatre premières minutes de l'ultime période.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS