Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Berne veut réduire ses émissions de CO2 d'au moins 20% d'ici à 2020

La Suisse est disposée à réduire ses émissions de CO2 de 20% d'ici à 2020 par rapport à 1990, voire de 30% si les autres pays suivent. La délégation helvétique a reçu mercredi le mandat du Conseil fédéral de s'engager la semaine prochaine à Doha pour le prolongement du Protocole de Kyoto.

Les délégués de 190 pays débattront du 26 novembre au 7 décembre au Qatar de l'avenir du régime climatique international à l'horizon 2020. Dans le cadre de cette 18e Conférence sur le climat de l'ONU, la Suisse prônera la participation de tous les Etats en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre et de leur puissance économique.

Lors de la Conférence de Durban l'an dernier, il a en effet été décidé que tous les Etats et plus seulement les pays industrialisés réduiraient leurs émissions dès 2020. La première période d'engagement du Protocole de Kyoto touche à sa fin cette année.

Objectifs similaires

La Suisse fera partie d'un groupe de pays (Suisse, UE, Norvège, Australie) qui s'engagera vraisemblablement pour sa prolongation jusqu'en 2020. Mais les autres pays doivent confirmer leur participation au régime climatique et poursuivre avec détermination les travaux décidés à Durban: les Etats industrialisés doivent consentir à des objectifs similaires à la Suisse et les pays en développement à des réductions raisonnables de leurs émissions.

La ministre de l'environnement Doris Leuthard accompagnera le directeur de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) Bruno Oberle lors de la rencontre ministérielle du 5 au 7 décembre. Forte de 23 membres, la délégation de négociation sera conduite par le chef de la division affaires internationales de l'OFEV Franz Perrez.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.