Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatre villes de Californie, y compris la très chic Beverly Hills, ont été mises à l'amende vendredi pour ne pas avoir réduit leur consommation d'eau dans cet Etat de la côte ouest. Des restrictions y sont en place à cause d'une sécheresse jugée historique.

Beverly Hills va devoir payer 61'000 dollars (60'300 francs), tout comme les villes du désert californien Indio, Redlands et Coachella. C'est la première fois que les autorités californiennes imposent des sanctions pécuniaires aux communes n'ayant pas atteint les objectifs de réduction de consommation d'eau imposés du fait d'une grave sécheresse qui sévit depuis quatre ans dans cet Etat de l'ouest.

"Du nord au sud de l'Etat, les habitants et les fournisseurs d'eau font les sacrifices nécessaires pour aider la Californie à atteindre ses objectifs de préservation", a commenté Cris Carrigan, l'un des responsables du conseil d'administration de l'eau de Californie. "Cependant, certains fournisseurs n'ont tout simplement pas rempli les exigences que l'on attendait d'eux", a-t-il poursuivi.

Selon lui, les quatre villes mises à l'amende ont gaspillé au total environ 8,7 millions de m3 d'eau depuis juin. Et si elles ne parviennent pas à réduire leur consommation à l'avenir, l'amende de 500 dollars par jour pourra grimper jusqu'à 10'000 dollars par jour.

Les autorités ont indiqué que les Californiens avaient réduit leur consommation totale de 28,1%, ou 959 milliards de m3 depuis juin. Cela représente 65% des économies visées d'ici février 2016.

Quartiers huppés dans le collimateur

Le gouverneur Jerry Brown a imposé en avril des mesures d'économies obligatoires, qui ont été renforcées au fil des mois. L'objectif est une réduction de 25% de la consommation par rapport à celle de 2013. Mais certains quartiers huppés près de Los Angeles comme Beverly Hills et Bel Air ont été très critiqués pour ne pas laisser leurs robinets suffisamment fermés. Un habitant de Bel Air a par exemple consommé 44'660 m3 en un an, soit l'équivalent de 90 foyers moyens.

Les autorités de Beverly Hills ont indiqué vendredi dans un communiqué qu'elles s'employaient à respecter les objectifs et que de nouvelles mesures, notamment des pénalités financières, étaient entrées en vigueur en octobre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS