Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le double attentat-suicide qui a fait huit morts samedi dans un café de la ville de Tripoli, dans le nord du Liban, a été commis par les djihadistes de l'Etat islamique (EI), a déclaré le ministre libanais de l'Intérieur Nohad Machnouk. L'attaque a pourtant été revendiquée par le Front al-Nosra.

Le groupe islamiste lié à Al-Qaïda disait vouloir "venger les sunnites au Liban et en Syrie". Les kamikazes, tous deux originaires de Tripoli, ont visé un café dans le quartier alaouite de Djabal Mohsen. "Les premières informations indiquent que l'Etat criminel Daech est derrière cet attentat", selon le ministre de l'Intérieur.

Tripoli a été à plusieurs reprises touchée par des violences entre musulmans sunnites et alaouites, conséquence de la guerre qui ravage depuis près de quatre ans la Syrie voisine. En octobre, des affrontements à Tripoli entre armée libanaise et militants sunnites ont fait onze morts parmi les soldats et 22 chez les miliciens.

Le Liban, sous tutelle syrienne durant une trentaine d'années, est profondément divisé: alaouites et chiites du Hezbollah, partisans du président syrien Bachar al-Assad, s'opposent aux sunnites qui penchent du côté de l'opposition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS