Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle reine du Bhoutan, une jeune roturière de 21 ans, a été couronnée jeudi matin par le souverain de ce petit pays perdu dans l'Himalaya. La cérémonie bouddhiste a eu lieu dans une forteresse monastique de Punakha, ancienne capitale du royaume.

Sa Majesté a posé la couronne sur la tête de l'heureuse élue, officialisant par ce geste leur union. Le monarque avait été couronné dans cette même forteresse du 17e siècle trois ans auparavant.

Les fiancés étaient arrivés séparément peu après le lever du jour, au son d'instruments de musique et dans un nuage d'encens. Des processions de moines en robe rouge et d'officiels, drapés dans leur gho traditionnel - sorte d'ample peignoir porté avec de hautes chaussettes - les escortaient.

Avant le couronnement de la reine, visiblement tendue, devant un parterre d'invités et de proches, le couple a accompli un rite de purification. Au même moment, des milliers de villageois descendus des montagnes avoisinantes se pressaient aux portes de la forteresse.

"Bonheur national brut"

Des spectacles de danse et de musique ont été prévus à l'issue de la cérémonie pour célébrer l'union royale. Ils doivent durer trois heures

En dépit d'une ouverture à la modernité, le royaume, connu pour son indicateur économique de "Bonheur national brut", préféré au Produit national brut pour mesurer le bien-être de ses sujets, ne cache pas sa fierté d'avoir su préserver ses traditions ancestrales.

Monarchie absolue jusqu'en 2008, le pays est désormais une monarchie parlementaire où le bouddhisme continue d'imprégner la vie quotidienne.

ATS