Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bienne - Coup d'éclat à l'UDC biennoise. Ses cinq conseillers de ville et son conseiller municipal non permanent claquent la porte de la section biennoise pour fonder leur propre formation: le Parti du peuple biennois. Les six élus ne partageaient plus la ligne de la direction.
Avec cette révolution sur la scène politique biennoise, l'UDC ne compte désormais plus aucun représentant tant au législatif qu'à l'exécutif de la ville. "Nous ne pouvions plus nous identifier à la section biennoise de l'UDC", a expliqué mercredi soir le conseiller de ville Patrick Calegari.
Les six élus ont exprimé leur soulagement après avoir envoyé leur lettre de démission à l'UDC. "Il n'y a plus de guerre, on a gagné", a affirmé M. Calegari lors d'une conférence de presse convoquée dans l'urgence. Tous ont justifié leur décision en raison de la ligne dure et le ton jugé belliqueux employés par la direction.
Siège de StöckliL'annonce par la direction de l'UDC qu'elle envisageait d'attaquer le siège laissé vacant par le départ de Hans Stöckli à la direction des finances de la ville a été la goutte qui a fait déborder le vase. Les élus sécessionnistes, qui n'ont pas été informés de cette démarche, estiment que ce siège doit revenir aux socialistes.
Mais surtout, ils n'ont pas apprécié que la direction de l'UDC de Bienne avance le nom du député libéral-radical de Moutier Sylvain Astier pour conquérir le siège laissé vacant par la démission de Hans Stöckli. "Le président de l'UDC publie des communiqués sans nous concerter", dénonce M. Calegari.
L'UDC biennoise, qui tenait aussi mercredi soir son assemblée des délégués, dit avoir pris connaissance avec regret que les membres du groupe parlementaire semblent préférer lui tourner le dos plutôt que de lui présenter leurs arguments. Et le vice-président Mathias Müller d'ajouter que la porte ne leur était pas fermée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS