Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bienne a créé la première surprise des quarts de finale des play-off de LNA. Les Seelandais ont donné une leçon d'efficacité aux Zurich Lions et se sont imposé 5-0 au Hallenstation.

Comme l'an dernier face au Lausanne HC, les Zurich Lions se sont complètement manqués lors du premier match des séries finales. Sur le 0-1 et le 0-3, les joueurs de Marc Crawford ont raté leur sortie de zone de manière incompréhensible pour une équipe de ce calibre. Les Biennois n'avaient pas à avoir des états d'âme devant tant d'approximations techniques. Spylo a ouvert la marque dès la 8e minute après un bon service de Kamber. Sur la troisième réussite, Samson a surpris Flüeler à 2'' de la première sirène. A 4-0, le portier zurichois a laissé sa place à Schlegel (23e).

Devant plus de 10'000 spectateurs, les champions en titre ont complètement failli. L'an dernier, ils avaient retourné la situation dès le deuxième match à Lausanne. Cette fois-ci, les Seelandais devront livrer le match de la saison dans un Stade de Glace bouillonnant. Ils pourront compter sur un Simon Rytz en pleine confiance, qui a fêté son deuxième "shutout" de la saison.

Genève-Servette a créé aussi une petite sensation en terrassant (3-2) un Lugano en panne de leaders. Les Pettersson, Klasen et Brunner ont failli dans ce premier rendez-vous de la série. Les Genevois ont certes joué physique mais sans sortir des limites. Après trois défaites consécutives, ils ont su répondre présent le Jour J. Les hommes de Chris McSorley se sont mis dans les meilleures dispositions avec l'ouverture du score à 4 contre 5 à 33'' du terme de la première période. Un contre mené par Antonietti a permis à Taylor Pyatt de marquer sur un puck relâché par Manzato. Loeffel a doublé la mise en supériorité numérique d'un tir puissant. C'est aussi sur un jeu de puissance que Taylor Pyatt a marqué le but de la victoire (52e), prouvant que la place de no 1 des Genevois en efficacité du power-play, n'est pas usurpée.

Au contraire des Tessinois, les hommes forts de Genève-Servette ont réussi leur match. Les Pyatt, D'Agostini et Lombardi ont su mener l'équipe à la victoire. L'autre grande satisfaction émane de la performance du gardien Robet Mayer, très sûr tout au long de la partie. Avant le deuxième match, les Genevois doivent toutefois chercher à corriger ces erreurs en zone neutre qui ont permis à Lugano de revenir à 2-2 en 1'18'' en deuxième période.

L'affrontement entre Berne et Lausanne s'annonçait serré en raison du style de jeu des deux équipes. Cela s'est vérifié à la PostFinance Arena. Berne s'est imposé 1-0 grâce à un but de Byron Ritchie à la 11e minute. Une réussite un brin chanceuse car le tir de Kobasew a été renvoyé par le haut de la bande et est retombé juste devant Huet qui a été devancé par Ritchie. Les Vaudois auront toutefois quelques raisons de regretter les occasions manquées devant un Bührer très à son affaire. Alain Miéville (16e) et Florian Conz au deuxième tiers-temps se sont retrouvés seuls face au portier de la capitale mais ont échoué sur le dernier rempart. Bührer a fêté son quatrième blanchissage de la saison.

Les hommes de Heinz Ehlers ont souffert des mêmes maux que dans le tour de qualification. Un manque de percussion devant le but adverse.

Zoug a complètement manqué son match face à Davos (1-6). Visiblement nerveux, les Zougois ont commis de grosses erreurs à l'image de Robbie Earl sur le 1-4. Tobias Stephan n'a pas non plus été irréprochable. Les Grisons se sont régalés en contre avec six buteurs différents dont un du défenseur neuchâtelois Félicien Du Bois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS