Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Ville de Bienne veut assainir durablement ses finances. Le Conseil municipal a dévoilé vendredi un paquet de 74 mesures qui doivent permettre d'améliorer les finances de plus de 28 millions de francs en 2018. Une hausse des impôts figure dans ce programme.

Le projet baptisé "série de mesures 2016+" prévoit 65 mesures d'économies, 8 mesures destinées à augmenter les recettes ainsi qu'une hausse de la quotité d'impôt. Si la Ville ne réagit pas, le déficit structurel s'élèvera à 40 millions de francs en 2018, a averti l'exécutif biennois.

Les mesures d'économies sont douloureuses, mais néanmoins encore supportables, a estimé le maire de Bienne Erich Fehr. Tous les groupes devront contribuer à équilibrer les finances.

Parmi les mesures d'économies figurent l'augmentation du nombre d'élèves par classe, la suppression des camps de ski, la réduction des places financées par la Ville dans les programmes visant à l'insertion professionnelle et sociale, la fermeture d'une partie des toilettes publiques ou la réduction du nettoyage des rues.

Le plan d'austérité prévoit aussi une série de réductions ou de suppressions de subventions comme celles versées à la Société protectrice des animaux, à la ludothèque ou au Festival international d'échecs. Cette série de mesures entraînera une réduction probable de six postes.

Hausse des impôts

Une hausse de 2/10e de la quotité des impôts qui s'établirait alors à 1,73 vient compléter ce programme. Concrètement, cette mesure se traduirait par une augmentation de 40 francs par mois au maximum pour une grande partie des contribuables biennois, ont expliqué les autorités.

Le maire Erich Fehr se veut confiant et estime que les citoyens vont approuver cette hausse de la fiscalité lors du vote du budget 2016 cet automne. Même avec cette quotité d'impôt, Bienne resterait une ville compétitive, a assuré le conseiller municipal socialiste.

La situation financière de la Ville bilingue n'a fait que s'aggraver ces dernières années en raison notamment d'un recul des recettes fiscales des personnes physiques. Le résultat des comptes 2014 s'annonce de nouveau déficitaire. Pour le Conseil municipal, ce plan d'austérité exige un soutien de tous les acteurs, en particulier du législatif qui traitera ce dossier en avril.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS