Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Quatre individus cagoulés et munis d'armes de poing ont braqué mardi une bijouterie au Sentier (VD). Dans leur fuite, deux d'entre eux ont été arrêtés par les gendarmes du DARD qui ont libéré une femme séquestrée par les voleurs. Il n'y a pas eu de blessé.
L'agression de la bijouterie, déjà défoncée à la voiture bélier en 2007, s'est déroulée vers 09h35, a expliqué la police vaudoise. Les individus s'en sont pris aux employés et ont emporté des bijoux. En voulant quitter le magasin, ils ont été surpris par un gendarme dans la rue qui avait remarqué une voiture immatriculée en France et stationnée avec le moteur enclenché devant le magasin.
Otage libéré
Le personnel de la bijouterie a alerté le policier. Il lui a signalé le braquage qui venait d'être commis et que les criminels s'étaient enfuis par le sous-sol. Le gendarme a alors donné l'alarme générale et le périmètre a pu être sécurisé.
Deux voleurs sont ensuite entrés chez une dame d'une soixantaine d'années habitant au 1er étage d'un immeuble voisin. Cette femme a révélé ce qui se passait à quelqu'un de sa famille, ce qui a été corroboré par une voisine. Les hommes du DARD (Détachement d'action rapide et de dissuasion) ont pu la libérer vers midi.
Personnes choquées
Les gendarmes ont en même temps interpellé les deux hommes. La victime fortement choquée a dû être soignée à l'hôpital, souligne la police cantonale. Une équipe de soutien d'urgence s'est aussi occupée d'elle ainsi que des cinq employés de la bijouterie.
Les deux voleurs seraient des ressortissants français, selon les premiers éléments de l'enquête. Les recherches se poursuivent pour arrêter les deux autres comparses, selon la police.
Hantise de la prise d'otage
Interrogée par l'ATS, la syndique du Chenit Jeannine Rainaud a indiqué n'avoir pas ressenti d'inquiétude au sein de la population après l'attaque. C'est plutôt "un soulagement" que la gendarmerie soit toujours présente à la Vallée de Joux et que son intervention ait été "excellente".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS