Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La saison hivernale 2011-2012 a été celle des extrêmes. Après un début de saison très avare en neige, la tendance s'est inversée pour atteindre des records de quantité en plusieurs endroits. Au final, le total de neige fraîche n'a pas dépassé la valeur moyenne.

Davantage de dégâts matériels ont été enregistrés, indique mardi l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF. En revanche, les avalanches ont fait moins de victimes qu'en moyenne. En tout, 83 avalanches impliquant 109 personnes ont été signalées au SLF. Dix-sept personnes ont perdu la vie dans seize coulées. Vingt-cinq personnes ont été blessées.

L'hiver a commencé avec très peu de neige même en haute altitude. Fin décembre a connu un retournement de situation radical. Les chutes de neige se sont poursuivies en janvier. Plusieurs routes et lignes ferroviaires ont dû être fermées temporairement.

Février froid, mars doux

Plus de la moitié des stations de mesures du SLF ont affiché des quantités deux à trois fois supérieures à la moyenne pour cette période. Les records de mesures ont même été battus à certains endroits. Ainsi, Ulrichen (VS), situé à 1350 m, a enregistré 456 cm de neige alors que 192 cm sont tombés à Samedan (GR, 1750 m).

Le mois de février a été particulièrement froid et les précipitations ont a nouveau faibli. Les températures se sont nettement adoucies en mars. Elles ont même dépassé la moyenne de 3 à 4 degrés.

Réouverture des cols alpins

Les cols sont recouverts de neige en fonction de leur orientation géographique. Alors que sur les versants est, la neige est moins présente que de coutume, les passages resteront fermés plus tard en Suisse centrale.

Le St-Gothard devrait être rouvert au trafic le 23 mai, avec environ un mois de retard par rapport à 2011. Le col du Nufenen est confronté à une "situation extrême", selon le service des travaux publics d'Oberwald (VS). Il n'est jamais tombé autant de neige et, pire, les flocons continuent de s'amasser. Etant donnée cette situation, une réouverture est prévue début juin.

ATS