Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Il n'y a eu que peu d'incidents à déplorer de la part des fans suisses", se félicitent les représentants de fedpol en France (archives).

KEYSTONE/EDDY RISCH

(sda-ats)

Huit supporters de la Nati ont été arrêtés en France. L'Office fédéral de la police (fedpol) juge toutefois le bilan global positif, ainsi qu'il l'a indiqué à l'ats, confirmant une information publiée mardi par la SRF.

L'équipe nationale n'est pas seule à marquer des points. Ses nombreux supporters ont un comportement exemplaire, a déclaré à la SRF David Lerch, représentant de fedpol sur place. La police se refuse à donner les raisons des arrestations; il s'agit cependant de "bagatelles", a précisé une porte-parole de fedpol.

Les supporters suisses, dont le nombre se chiffre entre 10'000 et 13'000, ont généralement une bonne réputation et un comportement pacifique, a souligné le représentant de la police au terme des trois matchs du premier tour. Cela simplifie grandement la tâche de la police, a-t-il ajouté, précisant qu'un bilan définitif serait établi à l'issue de la manifestation. La Nati est en effet qualifiée pour la suite de la compétition.

La Suisse a délégué huit policiers pour soutenir les forces de l'ordre de l'Hexagone. Deux d'entre eux sont actifs au centre de coordination internationale dans la région parisienne, tandis que les six autres se déplacent dans les villes hôtes des matchs.

ATS