Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le guitariste Steve Stevens et le rockeur Billy Idol jeudi soir lors du Montreux Jazz Festival.

www.montreuxjazz.com/Lionel Flusin

(sda-ats)

C'est dans un auditorium Stravinski plein à craquer, que le rockeur britannique Billy Idol a été accueilli jeudi soir lors du 52e Montreux Jazz Festival. Son guitariste américain Steve Stevens y a livré une prestation flamboyante.

Billy Idol avait besoin de prendre une pause après chaque deuxième ou troisième chanson, histoire de couvrir, à chaque fois, son torse dénudé d'une nouvelle veste en cuir. Son guitariste qui l'accompagne depuis près de 40 ans a comblé les trous, se retrouvant au final presque plus souvent sous le feu des projecteurs que le chanteur.

Vêtu de cuir et imprimé animal, Steve Stevens ne s'est pas seulement distingué lors de ces courtes pauses mais tout au long du concert. Et ce n'était pas à cause de ses ongles noirs ni de sa chevelure laquée. De fait, l'artiste de 59 ans a livré une telle performance, qu'il a régulièrement volé la vedette à Billy Idol. Une séquence parle d'elle-même: tel un humble admirateur, le chanteur s'agenouille devant son guitariste, comme s'il voulait prélever un peu de son pouvoir.

Le public n'a pas pour autant délaissé son Idol, célébrant avec enthousiasme la grande star des années 1980, qui a balancé ses tubes intemporels comme "Rebel Yell", "Eyes Without a Face" ou "Dancing With Myself".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS