Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - La 10e conférence de l'ONU sur la diversité biologique a commencé ses travaux lundi à Nagoya, au Japon. La mission des représentants des 193 pays signataires du traité est de trouver en douze jours des solutions pour enrayer la perte des espèces animales et végétales.
La Convention sur la diversité biologique avait été adoptée lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992. La Suisse est représentée par le ministre de chef du Département fédéral de l'Environnement Moritz Leuenberger.
"Nous allons discuter sincèrement de l'avenir de la Terre pour trouver une solution", a déclaré le ministre japonais de l'Environnement, Ryu Matsumoto, dans son discours d'ouverture. "Transmettre une Terre, belle, avec une biodiversité riche, aux prochaines générations est le désir partagé partout dans le monde", a-t-il ajouté.
"Cette réunion s'inscrit dans le cadre des efforts menés pour répondre à une réalité toute simple - nous sommes en train de détruire la vie sur Terre", a déclaré pour sa part Achim Steiner, directeur du Programme de de l'ONU pour l'environnement (PNUE).
Taux d'extinction vertigineuxSurexploitation des ressources, pollution, modification des habitats, espèces exotiques envahissantes, changement climatique: le taux d'extinction des espèces animales et végétales est désormais "jusqu'à 1000 fois plus élevé" que le taux historique connu jusqu'à ce jour, rappelle l'ONU.
Une espèce d'amphibien sur trois, plus d'un oiseau sur huit, plus d'un mammifère sur cinq et plus d'une espèce de conifère sur quatre sont menacés d'extinction au niveau mondial. L'appauvrissement porte aussi sur les gènes et les écosystèmes, une menace réelle pour de nombreux secteurs, au premier rang desquels l'alimentation.
Les délégués vont plancher sur trois dossiers majeurs: fixer de nouveaux objectifs pour enrayer la perte des espèces à l'horizon 2020, trouver un accord international sur les conditions d'accès des industries du Nord aux ressources génétiques des pays du Sud, dessiner l'évolution de l'aide aux pays les plus pauvres pour protéger leurs ressources naturelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS