Toute l'actu en bref

Les actionnaires de Lifewatch se verront proposer un paiement en espèces, ainsi qu'une participation dans BioTelemetry (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Le fournisseur de matériel de suivi médical à distance LifeWatch, déjà convoité par le fribourgeois Aevis Victoria, a signé un accord de transaction avec le groupe américain BioTelemetry Inc. Le montant total de l'acquisition avoisine les 260 millions de francs.

Les actionnaires du spécialiste zougois de télémédecine se verront proposer un paiement en espèces, ainsi qu'une participation dans BioTelemetry, indique lundi LifeWatch dans un communiqué. Le prospectus de l'offre et le lancement de l'OPA sont prévus pour mi-avril, tandis que l'opération devrait être finalisée au cours du troisième trimestre.

Dans le détail, les actionnaires de LifeWatch auront le choix entre 10 francs en espèces pour chaque titre et 0,1457 action de BioTelemetry, ou 8 francs et 0,2185 action. L'opération sera considérée comme réussie avec le rachat d'au moins 67% du capital-actions en mains publiques dans le délai de l'offre, qui peut être prolongée.

BioTelemetry s'attend à ce que l'opération génère des synergies "signficatives" 12 à 18 mois après l'acquisition. Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) combiné des deux entités atteindrait entre 95 et 100 millions de dollars en 2017.

Le groupe fribourgeois Aevis Victoria, actif dans les cliniques et l'hôtellerie, avait lancé le 7 mars dernier une offre publique d'achat (OPA) sur LifeWatch, qui doit s'achever aujourd'hui. Celle-ci avait toutefois été rejetée par le conseil d'administration du groupe zougois, qui avait sollicité une contre-offre.

ATS

 Toute l'actu en bref