Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mercredi soir, la police birmane est intervenue à Sittwe dans la capitale de l'Etat Rakhine en Birmanie (ouest) pour disperser une foule hostile qui attaquait un bateau de la Croix-Rouge chargé d'équipements destinés aux civils touchés par les troubles.

Keystone/EPA/STRINGER

(sda-ats)

Au moins neuf personnes sont mortes et dix ont été blessées jeudi dans l'accident d'un camion de la Croix-Rouge transportant des denrées alimentaires pour des réfugiés rohingyas dans le sud-est du Bangladesh. Par ailleurs, un bateau du CICR a été attaqué.

Selon des sources policières et humanitaires, les victimes sont principalement des travailleurs engagés pour participer à l'effort humanitaire à destination des plus de 420'000 rohingyas arrivés de Birmanie depuis fin août. "Neuf personnes ont été tuées, dont six sur le coup et trois à l'hôpital", a déclaré Yasir Arafat, vice-chef de la police du district frontalier de Bandarban.

"Le camion a perdu le contrôle sur une route de terre d'un village frontalier. Il s'est retourné et est tombé dans un fossé sur le côté de la route", a-t-il ajouté.

Mozaharul Huq, secrétaire du Croissant-Rouge du Bangladesh, a indiqué que le véhicule avait été affrété par son organisation et la Croix-Rouge internationale (CICR). Il acheminait du riz, de l'eau potable, du sucre et d'autres denrées.

Autorités locales et organisations internationales ont été prises de court par l'afflux de réfugiés rohingyas depuis le 25 août, qui cherchent à échapper à une campagne de répression de l'armée birmane consécutive à des attaques de rebelles rohingyas.

Cocktails molotov et pierres lancés

Mercredi soir, la police birmane est intervenue à Sittwe dans la capitale de l'Etat Rakhine (ouest) pour disperser une foule hostile qui attaquait un bateau de la Croix-Rouge chargé d'équipements destinés aux civils touchés par les troubles.

D'après un communiqué du service de presse de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi publié dans la nuit de mercredi à jeudi, une foule de 300 personnes s'était rassemblée à Sittwe, ville majoritairement bouddhiste, autour du bateau, et des cocktails molotov et des pierres ont été lancés. Ils ont forcé "le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) à décharger l'aide rassemblée sur le bateau et ont empêché le bateau de partir", précise le communiqué.

Le bateau, qui contenait des vêtements, de l'eau et des moustiquaires, devait se rendre vers Maungdaw, district du nord, épicentre des troubles depuis fin août. Il a fallu plusieurs heures à la police pour rétablir l'ordre et huit personnes ont été interpellées. "Notre personnel est sain et sauf, le chargement n'a pas été endommagé et nous allons poursuivre nos actions comme prévu", a indiqué Graziella Leite Piccoli du CICR.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS