Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux ressortissants ouzbeks ont été arrêté le 30 juillet dernier à Genève à la demande du Ministère public de la Confédération (MPC). Placés en détention provisoire, les deux hommes sont soupçonnés d'être impliqués dans une affaire de blanchiment d'argent.

L'information, révélée par le "Blick", a été confirmée vendredi par la porte-parole du MPC Jeannette Balmer. La procédure pénale initiée par la justice helvétique concerne également deux autres ressortissants ouzbeks. Ceux-ci n'ont toutefois pas été arrêtés. Le MPC n'a fait aucun autre commentaire sur l'affaire.

Manifestation

Selon le "Blick", les ressortissants ouzbeks sur qui portent les soupçons du MPC travailleraient pour Coca-Cola Ouzbekistan. L'entreprise appartiendrait à Gulnara Karimova, la fille du président ouzbek, qui est représentante de son pays auprès de l'ONU à Genève.

Toujours selon le journal, une manifestation a eu lieu devant l'ambassade de Suisse à Tachkent. Le DFAE a indiqué à l'ats que lundi dernier, un groupe d'une douzaine de personnes s'est brièvement rassemblé devant l'ambassade et qu'un message écrit a été transmis en relation avec ces arrestations en Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS