Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Soleure - Le Ministère public soleurois a mis en accusation La Poste pour blanchiment d'argent. Il lui reproche d'avoir versé en espèces et sans contrôle 4,6 millions de francs à l'administrateur de la société soleuroise BE Creativ-Service AG.
Cet argent, placé à l'étranger, a depuis disparu, a indiqué jeudi le Ministère public soleurois qui enquête depuis 2006 contre les deux responsables de BE Creativ-Service AG. Ces personnes auraient détourné 34 millions de francs que des clients leur ont confiés en vue de placements.
Le 10 février 2005, deux clients hollandais ont versé 5 millions de francs sur le compte postal de la société BE Creativ-Service AG. Le 11 février, l'administrateur de l'entreprise a retiré 4,6 millions de francs à La Poste.
Organisation insuffisante
Suite à des plaintes déposées par des clients lésés, la procureure soleuroise Barbara Lips a d'abord enquêté contre les deux collaboratrices de La Poste qui ont procédé au paiement du montant. Mais l'enquête a montré qu'elles ont agi conformément aux directives internes et qu'elles ont obtenu l'accord du service interne responsable des questions liées au blanchiment d'argent.
La procédure pénale dirigée contre ces deux collaboratrices a donc été classée. Par contre, le Ministère public soleurois est arrivé à la conclusion que le service responsable de La Poste ne s'est pas demandé d'où venaient les 4,6 millions de francs et comment ils allaient être utilisés.
Barbara Lips accuse La Poste de ne pas être suffisamment bien organisée pour lutter contre le blanchiment d'argent. Selon la procureure soleuroise, le géant jaune ne dispose en effet pas de règlement interne décrivant la procédure à suivre lorsqu'un client souhaite retirer un montant inhabituellement élevé en espèces.
PostFinance s'estime innocente
PostFinance rejette l'accusation du Ministère public soleurois. La société estime "s'être comportée correctement" dans cette affaire et être suffisamment bien organisée pour éviter que de l'argent frauduleux transite par elle.
Selon Marc Andrey, son porte-parole, PostFinance a respecté toutes les règles de la loi contre le blanchiment d'argent ainsi que les directives internes en la matière, a-t-il indiqué à l'ATS. C'est pourquoi PostFinance "ne comprend pas" le reproche du Ministère public soleurois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS