Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La compagnie ferroviaire bernoise BLS est dans les chiffres rouges en raison de son service de chargement de voitures sur les trains traversant le tunnel du Lötschberg. Pour l'année en cours, elle prévoit une perte pouvant atteindre deux millions de francs.

Jusqu'à fin juin, la compagnie a chargé 38'000 véhicules en moins par rapport au premier semestre 2011, a-t-elle indiqué lundi. Elle attribue ce recul de 6% à la baisse du tourisme engendrée par la faiblesse de l'euro. De plus, les routes d'accès aux terminaux de chargement ont été parfois fermées en janvier.

La pression sur les coûts et les rendements va encore augmenter dans un avenir proche, a indiqué Urs Hochuli, directeur du service de transport des voitures des BLS. Ainsi, la hausse du prix du sillon, soit la redevance que versent les compagnies de chemins de fer pour circuler sur le réseau suisse, risque d'atteindre jusqu'à 1,5 million de francs l'an prochain. Les BLS veulent négocier une réduction avec l'Office fédéral des transports.

La compagnie veut également diminuer les coûts internes. L'offre de base en matière d'horaires ne sera pas touchée, mais moins de trains supplémentaires devraient circuler. Les tarifs resteront inchangés. En décembre 2010, les BLS ont augmenté de plus de 10% le prix du transport en train navette-automobiles à travers le tunnel du Lötschberg.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS