Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

BMW a insisté sur les succès de ses modèles électriques (archives).

KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA

(sda-ats)

Le constructeur automobile allemand BMW a annoncé jeudi des bénéfices en hausse au deuxième trimestre, soutenus par le lancement de nouveaux modèles, et réaffirmé sa confiance pour l'année en cours.

Le champion des véhicules premium, qui détient aussi les marques Mini et Rolls Royce, a dégagé un bénéfice net en hausse de 13,6% à 2,2 milliards d'euros (2,5 milliards de francs) d'avril à juin.

Son chiffre d'affaires a progressé de 3% à 25,8 milliards d'euros, nourri par le lancement de nombreux modèles au début de cette année dont la nouvelle Série 5, qui a fait des premiers pas "très réussis", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le fabricant a aussi insisté sur les succès de ses modèles électriques dont il a écoulé plus de 42'500 unités au premier semestre, soit 80% de plus qu'à la même période de 2016.

"Nous sommes toujours en bonne voie de livrer pour la première fois plus de 100'000 véhicules électriques cette année", a assuré Harald Krüger, patron de BMW, cité dans le communiqué.

Pour l'ensemble de 2017, la firme munichoise s'est dite confiante d'atteindre son objectif d'une légère hausse de son bénéfice imposable et de ses livraisons, malgré un "environnement mondial toujours volatil au niveau politique et économique". BMW avait été la cible, parmi d'autres constructeurs, de la rhétorique protectionniste du président américain Donald Trump.

ATS