Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les placements de devises de la Banque nationale suisse (BNS) ont atteint un niveau record au troisième trimestre 2011. A fin septembre, ils s'élevaient à 305,3 milliards de francs, contre 196,8 milliards trois mois plus tôt et 211,9 milliards six mois plus tôt.

En considérant les monnaies, il apparaît que les placements en euros à fin septembre dernier se montaient à 154,9 milliards de francs (pour 127,5 milliards d'euros), a indiqué lundi la BNS dans une statistique. Les placements en dollars ont porté sur 103 milliards de francs (pour 113,9 milliards de dollars).

Derrière, et par ordre d'importance, on trouve les placements en yens japonais, en livres sterling britanniques et en dollars canadiens. Les placements dans d'autres monnaies concernaient à la fin du troisième trimestre 2011 un peu plus de 7 milliards de francs.

Le précédent record de valeur des placements de devises de la BNS remonte à la fin du deuxième trimestre 2010, avec alors une somme de 226,7 milliards de francs. La croissance reflète l'action de l'institut d'émission monétaire dans le but d'affaiblir le franc suisse, dans le contexte d'incertitude lié à la crise de la dette.

ATS