Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Beat Hefti fait l'actualité à Saint-Moritz. Il va s'aligner exceptionnellement en bob à quatre avec deux nouvelles coéquipières dimanche, Linda Züblin et Nicola Spirig.

Linda Züblin et Nicola Spirig ont effectué leurs premières descentes d'entraînement à Saint-Moritz dans le bob à quatre piloté par Beat Hefti. Elles ont exprimé leur joie de participer à ce que certains considèrent comme un mauvais gag et d'autres comme une habile manière de protester contre le règlement de la Fédération internationale (FIBT).

Désormais, il est impératif qu'un pilote dispute au moins une épreuve de bob à deux et une de bob à quatre durant chaque saison de Coupe du monde. Hefti voulait se concentrer sur le petit bob: il a trouvé une solution inhabituelle pour remplir les exigences de la FIBT, en s'alignant avec son freineur habituel Alex Baumann et en incluant dans son bob à quatre l'heptathlonienne Linda Züblin et la championne olympique de triathlon, Nicola Spirig.

Lors des premiers entraînements, cet équipage a fini dernier, perdant quelque trois secondes et demie lors de chaque manche et déjà presque une seconde à la poussée. Mais cela n'empêche pas les deux filles d'apprécier l'expérience.

"C'est bien allé, on a atteint un premier objectif. C'est un honneur pour moi de participer à cette action. Je n'étais jamais montée dans un bob, mais j'avais fait du skeleton. J'aime le risque, la vitesse et relever de nouveaux défis", a déclaré Linda Züblin.

Pour sa part, Nicola Spirig avouait ne pas avoir été certaine au début qu'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie. "J'ai pensé que si je pouvais aider Beat dans cette affaire, je le ferais volontiers. Je suis quelqu'un qui aime expérimenter différentes choses dans le sport. Et participer à une manche de Coupe du monde, c'est bien entendu super. A la première descente, j'ai essuyé quelques critiques comme quoi je n'avais pas poussé assez fort et couru trop loin (NDLR: elle rit de bon coeur)! J'avais déjà fait des descentes en bob en tant que passager, j'ai dû assimiler la poussée et l'entrée dans l'engin. Et bien entendu, c'est allé nettement plus vite que dans une initiation."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS