Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bobst a vu sa rentabilité nettement fléchir au 1er semestre, comme prévu (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Bobst a vu sa rentabilité nettement fléchir au 1er semestre. Comme annoncé lors d'un avertissement sur résultats la semaine dernière, le fabricant vaudois de machines d'emballage a enregistré un recul de 10% de son bénéfice net à 24,9 millions de francs.

L'entreprise a vu en revanche son chiffre d'affaires bondir de 19% à 762 millions de francs, selon un communiqué publié mercredi. Elle partait d'assez haut en base comparative, avec un 1er semestre 2017 brillant. Douze mois plus tard, la profitabilité aussi bien nette qu'opérationnelle s'est bien érodée.

Le bénéfice brut avant intérêts et impôts (EBIT) a baissé à 35,2 millions de francs, dans les mêmes proportions que le résultat net. La pression sur les marges et le développement des activités ont Chine ont pesé sur les performances. Le résultat a aussi souffert de coûts plus élevés pour l'expansion du domaine de l'impression numérique (entreprise Mouvent), a précisé Bobst.

Les ventes ont marché fort, pour s'étoffer de près de 120 millions. Les entrées de commandes et le carnet de commandes se sont étoffés respectivement de 13% et 14% par rapport au 1er semestre 2017. Les trois secteurs d'activité ont bien tourné et Bobst a bénéficié en plus d'effets de change favorables à hauteur de 26 millions.

Pour l'ensemble de l'année, comme déjà annoncé précédemment, le groupe de Mex a revu à la baisse ses objectifs de rentabilité et s'attend à un résultat d'exploitation (EBIT) de 90 millions de francs, contre 119 millions en 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS