Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Cinq gendarmes de la police cantonale vaudoise ont reçu une "mise en garde formelle" pour les propos injurieux tenus sur le détenu mort à Bochuz (VD). De service la nuit du drame, ils avaient notamment qualifié de "connard" Skander Vogt, qui était en train d'agoniser.
Le commandant de la police a prononcé cette mise en garde formelle cette semaine, indique samedi Jacqueline de Quattro, cheffe du Département vaudois de la sécurité et de l'environnement, dans une interview au quotidien "24 heures": "Je l'approuve sans réserve".
"Si le stress peut expliquer des dérapages verbaux, il ne les excuse pas", poursuit la conseillère d'Etat. De tels propos ne sont pas tolérables, insiste-t-elle.
Les cinq hommes - dont un adjudant - travaillaient à la centrale d'appels de la police cantonale la nuit du 10 au 11 mars, lorsque le personnel du pénitencier les a appelés. Des médias français ont ensuite diffusé des extraits de ces enregistrements, dans lesquels on entend des propos injurieux.
Gendarmerie en sous-effectif"La centrale d'appels est en situation de surcharge chronique. Depuis mon arrivée dans ce département, je m'efforce de réduire le sous-effectif dont souffre la gendarmerie", a affirmé Jacqueline de Quattro.
Le Suisse de 30 ans détenu dans le quartier de haute sécurité est mort asphyxié après avoir mis le feu à son matelas. Il était enfermé depuis l'âge de 18 ans après une condamnation de 20 mois.
Jeudi, le conseiller d'Etat Philippe Leuba a fait savoir qu'il se séparait avec effet immédiat de la cheffe du Service pénitentiaire Catherine Martin. Il a aussi annoncé des mesures pour améliorer la situation dans les prisons. Vingt places supplémentaires ont été créées pour désengorger les lieux de détention préventive.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS