Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - La cheffe du service pénitentiaire vaudois (SPEN) Catherine Martin doit quitter ses fonctions. Le conseiller d'Etat Philippe Leuba a annoncé jeudi son départ "d'un commun accord" en présentant ses conclusions après la mort de Skander Vogt dans la prison de Bochuz (VD) le 11 mars.
"Madame Martin n'est pas à même de procéder aux réformes" nécessaires. "Elle n'a pas les qualités et l'autorité requises", a déclaré le chef du Département de l'intérieur. Ce dernier a refusé de répondre à une question lui demandant notamment si elle lui avait menti à propos de ce drame.
Catherine Martin sera remplacée ad interim par Denis Froidevaux, chef du Service de la sécurité civile et militaire (SSCM). Pour désengorger les lieux de détention préventive, 20 places supplémentaires ont été créées. Une aile nouvelle sera en outre construite à La Colonie, avec 80 places à la clé.
Philippe Leuba a annoncé ces mesures à l'issue de l'enquête administrative de l'ancien juge fédéral Claude Rouiller après le décès de Skander Vogt, asphyxié dans sa cellule après avoir mis le feu à son matelas. Le rapport du magistrat s'est révélé accablant sur les dysfonctionnements de la prison qui ont conduit à une mort "absurde".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS