Navigation

Boeing disparu: nouveaux débris repérés - recherches suspendues

Ce contenu a été publié le 27 mars 2014 - 14:01
(Keystone-ATS)

Quelque 300 objets flottants ont été repérées jeudi dans l'océan Indien, avant que les recherches soient suspendues une nouvelle fois en raison du mauvais temps. Bien que l'épave de l'avion n'a pas encore été retrouvée, des assurances chinoises ont déjà commencé à verser des indemnités.

Les familles de sept passagers ont reçu mardi 4,17 millions de yuans (594'000 francs), a annoncé China Life, premier assureur chinois, cité par l'agence Chine nouvelle jeudi. Deux autres compagnies, China Pacific Insurance, affirment avoir versé l'une 525'000 yuans et l'autre 500'000 yuans d'indemnités en lien avec ce drame.

Sur le site supposé de la disparition du B-777, les conditions météorologiques se sont à nouveau dégradées jeudi. Les recherches ont une nouvelle fois dû être suspendues, ont indiqué les autorités australiennes. Avions et bateaux ont été rappelés.

Précieux satellites

De nouvelles images provenant d'un satellite thaïlandais ont révélé quelque 300 objets flottants sur la vaste zone de recherche du MH370 dans l'océan Indien. "Certains ont jusqu'à 15 mètres de long", a déclaré Anond Snidvongs, directeur exécutif de l'agence publique GISTDA.

"Mais nous ne pouvons pas confirmer, n'osons pas confirmer, que ce sont des débris de l'avion", a ajouté le responsable thaïlandais. Ces objets sont dispersés dans une zone de plusieurs centaines de km2, à 200 kilomètres des 122 débris repérés la veille par le satellite français d'Airbus Défense et Espace.

Le Boeing 777 a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord. Il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.