Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le mari d'une femme tuée dans l'accident d'avion survenu dimanche à Lagos, au Nigeria, a décidé de poursuivre le constructeur de l'avion, l'américain Boeing et le fabricant des moteurs, le groupe United Technologies. L'accident a fait 153 morts, soit la totalité des passagers et des membres de l'équipage.

David Chukwunonso Allison, qui habite Lagos, la capitale économique du Nigeria, poursuit aussi les héritiers du pilote américain, Peter Waxtan, selon la plainte déposée jeudi aux Etats-Unis.

Quelques minutes avant que l'avion, un Boeing McDonnell Douglas MD-83 ne s'écrase sur un immeuble de deux étages, le pilote avait envoyé un signal de détresse par radio pour signaler un problème de moteur, ont indiqué Dana Air et la ministre nigériane de l'Aviation, Stella Oduah.

Licence suspendue

Oscar Wilson, directeur des opérations de vols de la compagnie Dana, a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse que tous les avions utilisés par Dana avaient été testés pour vérifier leur capacité à voler avec un moteur seulement, conformément au normes internationales.

La plupart des morts à bord étaient Nigérians. Une famille de six Américains d'origine nigériane a également trouvé la mort, de même que quatre Chinois, deux Libanais, une Britannique et une Française. Le gouvernement a suspendu la licence d'exploitation de Dana Air et a mis en place des commissions pour revoir la sécurité de toutes les compagnies aériennes du pays.

ATS