Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Egnach - Le groupe thurgovien Thurella, dans les chiffres rouges, supprime près de la moitié de ses emplois. Le fabricant de jus de fruits ferme son usine d'embouteillage d'Eglisau (ZH) et remanie ses autres sites, ce qui entraîne la perte de 100 de ses 220 postes.
La recherche d'un acquéreur ou d'un partenaire pour l'embouteillage a été vaine, a expliqué Thurella vendredi dans un communiqué. Le site cessera donc ses activités d'ici la fin de l'année. Les collaborateurs concernés seront licenciés pour fin août.
La direction et le conseil d'administration expriment leurs regrets face à ces mesures, qu'ils jugent indispensables pour assurer l'avenir de Thurella. Ils ont mis en place un plan social avec la commission du personnel, et des plateformes internes pour l'emploi.
Comme déjà annoncé, Thurella se concentre sur sa marque Biotta et sur les ingrédients pour jus de fruits et légumes. Il veut développer de nouveaux produits. Pour accroître la force de frappe de Biotta, il rassemblera un certain nombre d'employés à Tägerwilen (TG) en septembre. Mais Egnach (TG) reste le siège de la société.
De plus, le groupe veut développer le site allemand de Neuenstadt-Stein - la société GESA spécialisée dans les jus de légumes - afin d'en faire un pivot pour le marché européen.
Stratégie critiquée
L'an passé, Thurella, lourdement endetté, a creusé sa perte à 57,2 millions de francs après -11 millions en 2008. Son chiffre d'affaires a reculé de 11,4% à 168,5 millions. Il a revendu sa filiale américaine Biotta Inc au directeur de cette dernière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS