Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Le froid et la pluie ont en partie gâché le meeting de Zurich mais n'ont pas empêché les sprinters jamaïcains de réaliser de grandes performances.
Victorieux respectivement du 100 m en 9''76 et du 200 m en 19''66, Yohan Blake et Usain Bolt se sont montrés à la hauteur de leur réputation.
Vu les 15,4 degrés ambiants et les cordes qui n'ont cessé de s'abattre toute la journée de Zurich, il ne fallait guère s'attendre à autre chose que... des records du meeting au Letzigrund, pour l'avant-dernière étape de la Ligue de diamant. Malgré toute la bonne volonté des athlètes et la générosité des organisateurs, les seuls au monde à offrir une prime de départ à l'ensemble du plateau, l'ambiance était forcément refroidie, y compris dans les rangs du public.
Les 26'000 spectateurs ont dû se contenter d'admirer l'élégance du geste, ça et là, et d'applaudir les records du stade de Bolt et de Blake. Les deux Jamaïcains se tiennent de près en cette fin de saison. Leurs performances respectives sont équivalentes. Pour Blake, courir en 9''76 dans le frigo du Letzigrund, qui plus est après un faux départ de Tyson Gay qui aurait pu le déconcentrer, ne fait que souligner encore ses gros progrès cette saison.
Pour un athlète fatigué, Usain Bolt assure plutôt bien le "service après-vente". Le sextuple champion olympique a bravé la mini-tempête en 19''66, tout en contrôle. Il bat lui aussi le record du meeting et s'impose en grand pro devant son compatriote Nickel Ashmeade (19''85), probablement le sprinter de demain. Les Jamaïcains, avec encore la 3e place de Jason Young (20''08) et la 4e de Warren Weir (20''18), réalisent un quadruplé!
Le Trophée de la Ligue de diamant, d'une valeur de 40'000 dollars, revient dans cette discipline à Ashmeade, qui devance un Bolt "pénalisé" pour s'être dispersé entre 100 et 200 m. Mais ses primes de départ (jusqu'à 300'000 dollars) compenseront largement cette miniperte.
La Jamaïque a aussi été à l'honneur chez les dames, avec la victoire sur 100 m de la championne olympique Shelly-Ann Fraser-Pryce (10''83) devant Carmelita Jeter (EU, 10''97).
La grande surprise est venue de la défaite de David Rudisha sur 800 m. Le Kényan, qui devait s'attaquer à son record du monde, a été freiné par la pluie et pris de court par le jaillissement de Mohammed Aman. L'Ethiopien de 18 ans s'est imposé en 1'42''53, record national, contre 1'42''81 pour le champion olympique, à deux bonnes secondes du chrono envisagé.
Sur 400 m, Sanya-Richards-Ross s'est imposée pour la 6e fois à Zurich, en 50''21. L'athlète de la République dominicaine Felix Sanchez en revanche, qui visait une cinquième victoire à Zurich le jour de ses 35 ans, a échoué à la 4e place. La victoire est revenue à l'Américain Angelo Taylor (48''29).
Les spécialistes des concours ont le plus souffert des conditions. Ainsi, sept athlètes sur douze n'ont franchi aucune barre à la perche! Imperturbable ou presque, le Français Renaud Lavillenie s'est imposé avec 5m70, sa 11e victoire en 13 concours cette saison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS