Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La légende de Usain Bolt est plus vivante que jamais. Revenu de nulle part cette saison, le géant jamaïcain a décroché à Pékin le titre mondial du 100 m qui semblait promis à Justin Gatlin.

La morale est sauve, diront peut-être les observateurs en recherche de sens. Le duel "de l'ange contre le démon" - rapport aux cinq années de suspension pour dopage de Gatlin, attrapé deux fois - a tourné à l'avantage du premier. Bolt a gagné en 9''79, contre 9''80 à son rival de Floride. L'Américain Trayvon Bromell et le Canadien Andre De Grasse (20 ans) se partagent le bronze en 9''92.

Comme de bien entendu, Bolt, le jour J, a réussi son meilleur temps de la saison. Et Gatlin a été moyen... Pas facile d'affronter un monument! La route des deux hommes ne s'était plus croisée depuis le Wetklasse 2013 à Zurich.

Sextuple champion olympique, Bolt est désormais... nonuple champion du monde (trois fois sur la distance reine). En attendant mieux, avec le 200 et le 4 x 100 m à Pékin. Il est invaincu dans les compétitions planétaires depuis son triplé historique aux JO 2008, dans ce même Nid d'Oiseau de Pékin.

Il a ensuite signé le triplé aux Mondiaux 2009, aux JO 2012, un doublé aux Mondiaux 2011 (où il a été disqualifié en finale du 100 m, sa seule fausse note), et encore un triplé aux Mondiaux 2013. A Pékin, il avait failli ne pas se qualifier pour la finale après avoir manqué de trébucher en demies...

Ce sacre de Bolt est assez invraisemblable. N'était-ce la formidable confiance du champion qui habite - forcément - cet athlète hors norme, rien, dans ses résultats depuis deux ans, ne laissait présager ce titre. Il a débarqué à Pékin avec le 6e chrono 2015 des engagés (9''87). Il est accablé depuis 2013 par diverses petites blessures (aine, hanche, cheville...) qui entravent sa souplesse et la fluidité de sa foulée. C'est simple: le King, sur les deux ans qui ont précédé Pékin, n'aura disputé que six courses de 100 m: trois cette saison, un seul en 2014 (dans un stade couvert à Varsovie) et deux pour boucler l'année 2013. Il a lui-même reconnu aussi avoir connu récemment des problèmes de motivation ces derniers mois, sachant qu'il dirige déjà une bonne partie de son attention vers les JO de Rio en 2016, où il visera un troisième triplé olympique consécutif.

ATS