Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bombe à l'aéroport de Madrid: plus de 1000 ans de prison

Madrid - Trois membres de l'ETA ont été condamnés à 1040 ans de prison chacun pour leur participation à l'attentat du 30 décembre 2006 à l'aéroport de Madrid. L'attaque avait tué deux Equatoriens et torpillé le processus de paix engagé avec le gouvernement.
Dans la pratique les peines de prison effectives sont limitées à 40 ans aujourd'hui en Espagne pour les crimes à caractère terroriste. Le tribunal a jugé les trois membres présumés de l'organisation indépendantiste basque armée coupables, entre autres, de délits "d'assassinat terroriste", "de tentative d'assassinat terroriste", l'attentat ayant fait une quarantaine de blessés légers.
L'Audience nationale, tribunal chargé des dossiers de terrorisme, a aussi condamné les trois hommes à indemniser les proches des deux victimes à hauteur de 500'000 et 700'000 euros, l'une des deux victimes ayant plus de famille à charge que l'autre.
Deux émigrés Equatoriens qui dormaient dans leurs voitures avaient été tués par l'explosion d'une fourgonnette bourrée d'explosifs, le 30 décembre 2006 dans un parking de l'aéroport de Madrid-Barajas.
Après cet attentat, commis en pleine trêve de l'ETA, le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero avait officiellement mis fin au dialogue entamé six mois auparavant pour tenter de régler pacifiquement le contentieux basque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.