Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 45'000 personnes ont été évacuées dimanche à Coblence, dans l'ouest de l'Allemagne, en raison du désamorçage de deux bombes datant de la Deuxième Guerre mondiale. Les deux engins ont été découverts dans le Rhin.

Les opérations de désamorçage du plus gros engin, une bombe britannique de 1,8 tonne, et d'une autre bombe de 125 kg, américaine, se sont déroulées sans incident dimanche à la mi-journée, a indiqué le service des pompiers da la ville. Une bombe fumigène, découverte à proximité, a elle aussi été neutralisée.

Les quelque 45'000 habitants - soit 42% de la population totale de Coblence - qui ont été évacués dans un rayon de 1,8 kilomètre autour des engins ont été autorisés à rejoindre leurs domiciles en fin d'après-midi.

Large mobilisation

Au total, ce sont 2500 membres des services de secours qui ont été mobilisés pour procéder à cette évacuation. Deux hôpitaux, sept maisons de retraite, une prison et plusieurs hôtels ont dû être évacués. Le trafic avait également été interrompu à la gare ferroviaire.

Les engins explosifs ont été découverts fin novembre suite à une baisse du niveau des eaux du fleuve suite aux faibles précipitations, cet automne.

Bombes encore mortelles

Plus de 60 ans après la fin de la guerre, le sous-sol allemand est toujours truffé de bombes non explosées, vestiges des intenses campagnes de bombardements alliés sur l'Allemagne. Elles refont régulièrement surface, notamment à l'occasion de chantiers de construction.

Les autorités estiment ainsi à quelque 3000 le nombre de bombes dans le sous-sol de la capitale, Berlin. En juin 2010, trois démineurs avaient été tués à Göttingen (centre) par l'explosion d'une bombe de 500 kilos qu'ils s'apprêtaient à neutraliser.

ATS