Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Poursuivant sa croissance, Sika a réalisé une performance record l'an passé. Affichant des ventes en hausse, le groupe zougois de spécialités chimiques, en voie de rachat par le français Saint-Gobain, a vu son bénéfice net bondir de 28 % au regard de 2013 à 441,2 millions de francs.

Le chiffre d'affaires, qui a atteint un niveau record dans toutes les régions, a de son côté progressé de 8,3 % à 5,57 milliards de francs, a annoncé vendredi l'entreprise établie dans le canton de Zoug et pilotée depuis Zurich. Les principaux objectifs fixés pour l'année sous revue ont été dépassés, se félicite Sika.

Exprimée en monnaies locales, la croissance des ventes s'est inscrite à 13 %. Sika a notamment poursuivi sa stratégie d'expansion sur les marchés émergents avec l'ouverture de neuf nouveaux sites de production au Brésil, au Mexique, en Indonésie, à Singapour, en Inde et en Serbie.

Deux nouvelles installations ont également été mises en service aux Etats-Unis, plus précisément à Denver et Atlanta. Sur l'exercice sous revue, Sika a fondé six filiales, au Sri Lanka, en Bosnie-Herzégovine, en Albanie, au Mozambique, en Côte d'Ivoire et au Nigeria.

Vive croissance des mortiers

Forte de ses 873 chercheurs, l'entreprise a aussi renforcé sa force de frappe en matière de recherche et développement. L'an passé, Sika a déposé 70 nouveaux brevets et pu commercialiser toute une série de produits innovants sur ses principaux marchés cibles.

Sika a aussi pu s'appuyer l'an passé sur le bond des ventes de mortiers de 31 %, des affaires présentant des fortes marges. Alors que les charges d'exploitation ont progressé de manière moins marquée au regard de 2013, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a nettement progressé de 21 %, à 633,2 millions de francs.

Evoquant les perspectives pour l'année en cours, Sika vise une croissance de ses ventes entre 6 % et 8% à taux de change constants, assortie de marges stables. La tentative "hostile" de prise de pouvoir par le français Saint-Gobain constitue une des incertitudes de l'exercice, note toutefois le groupe.

Cession contestée

Pour mémoire, Sika est en voie de passer sous le contrôle de Saint-Gobain. La famille fondatrice Burkard-Schenker a annoncé début décembre la cession de sa participation de 16,1 % au capital, donnant droit à 52,4 % des voix, au géant français des matériaux de construction pour 2,75 milliards de francs.

La direction générale de Sika et une partie du conseil d'administration s'opposent depuis à la transaction. Pour débloquer la situation, la holding Schenker-Winkler (SWH) a indiqué début janvier porter le cas devant la justice zougoise, afin de pouvoir convoquer une assemblée générale extraordinaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS