Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'enseigne genevoise de mode BonGénie enregistrera une baisse de 10% de son chiffre d'affaires en 2015. Le franc fort, ainsi que la baisse du pouvoir d'achat et le discours anticonsommation en sont les principaux facteurs.

L'année 2015 sera l'une des années les plus rudes pour BonGénie, a relevé le président du groupe genevois, Pierre Brunschwig, dans une interview parue dans les éditions de lundi de 24 Heures et La Tribune de Genève.

"Le premier semestre a été extrêmement mauvais et l'été tout aussi caniculaire pour la météo que pour nos affaires", a-t-il souligné. La fin 2014 avait déjà été "extrêmement difficile". L'entreprise avait enregistré 170 millions de francs de chiffre d'affaires, l'année passée.

Tourisme d'achat

Selon Pierre Brunschwig, la baisse continue du pouvoir d'achat d'une bonne partie de la population et le discours anticonsommation en vogue ces dernières années sont les deux facteurs principaux expliquant la dégradation de la situation pour le groupe, qui compte 17 enseignes en Suisse.

La force du franc depuis l'abandon du taux plancher avec l'euro par la Banque nationale suisse (BNS) le 15 janvier dernier, ainsi que l'explosion consécutive du tourisme d'achat, génèrent également de problèmes pour les grands détaillants suisses, notent les deux quotidiens. De même que le recul général des prix.

La situation commence à se répercuter sur les employés. Si BonGénie n'envisage pas de procéder à des licenciements collectifs, Globus a déjà supprimé des postes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS