Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bonne santé financière des communes valaisannes

Les communes valaisannes sont en bonne santé financière comme le montre le rapport 2016 présenté mardi à Sion par l'Etat du Valais.

ats/Pierre Berclaz

(sda-ats)

Les communes valaisannes affichent dans leur ensemble une bonne santé financière. Globalement elles présentent un excédent de revenus alors que l'insuffisance de financement est en recul.

La marge totale d'autofinancement des 126 communes valaisannes se montait à 376 millions de francs au 31 décembre 2016. Elle est stable par rapport à l'année précédente. Pour le chef du département des institutions Frédéric Favre qui a présenté mardi le rapport 2016 sur les finances communales, ces résultats sont bons.

Les communes totalisent un excédent de revenus de 45 millions de francs, inférieur de 20 millions à celui de l'exercice 2015. L'insuffisance de financement de 18 millions de francs est aussi en recul. En 2015, elle atteignait 53 millions de francs. Le degré d'autofinancement dépasse les 95%.

A l'exception de Loèche-les-Bains, aucune commune du canton ne présente de découvert. En 2004, 24 d'entre elles étaient dans le rouge. Globalement, l'endettement des communes est considéré comme faible avec un montant moyen de 1650 francs par habitant.

Président de la Fédération des communes valaisannes, Stéphane Coppey nuance un peu les chiffres. L'évolution réjouissante de la marge d'autofinancement cache un recul des investissements. Globalement, les communes valaisannes ont investi 394 millions de francs en 2016 contre 427 millions l'année précédente.

Les investissements sont indispensables pour maintenir les prestations, estime M. Coppey. Les communes devront donc à l'avenir faire davantage attention aux recettes. Et les incertitudes sont nombreuses à cet égard. La révision fiscale au niveau fédéral provoquera une diminution des recettes fiscales des communes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.