Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'incertitude règne encore sur l'identité de celui qui sera le gardien titulaire de Borussia Dortmund. L'ancien Roman Weidenfeller et le Suisse Roman Bürki, transféré de Fribourg, sont à la lutte.

Le nouvel entraîneur du BVB, Thomas Tuchel, n'a pas encore fait son choix après trois semaines d'entraînement. Mais il n'y a pas urgence, selon lui. "Ce n'est pas encore le bon moment de prendre une décision quant au poste de gardien", a-t-il déclaré. Une variante selon laquelle un évoluerait en Bundesliga et l'autre en Europa League n'est pas écartée. "Pour l'instant, tout est envisageable", a expliqué le successeur de Jürgen Klopp.

Le temps est toutefois quand même un peu compté. Car le Borussia Dortmund entamera son parcours européen dès le 30 juillet. Roman Bürki se montre confiant sur ses chances. "J'éprouve évidemment un grand respect pour Roman Weidenfeller. C'est une légende dans le club et il a gagné des titres que je ne pourrai jamais égaler, comme la Coupe du monde. Mais sur le terrain, nous partons à égalité et nous devons être performants", a déclaré le Bernois mardi à Bad Ragaz, où le Borussia se prépare.

"J'étais conscient de la situation lorsque j'ai signé mon contrat. A l'époque, on ne savait pas qui serait le numéro un", précise Bürki. Le Suisse s'entend bien avec son concurrent. "Nous travaillons de manière très collégiale et professionnelle. Je peux iencore beaucoup apprendre de lui."

Roman Bürki a pour lui le fait d'avoir derrière lui une première saison excellente en Bundesliga, où il a disputé tous les matches. Le gardien de 24 ans a reçu de très bonnes critiques, puisqu'il figurait au 2e rang des portiers au terme de la saison, selon les notes attribuées par le magazine Kicker. Quant à Weidenfeller, il avait perdu sa place de titulaire au printemps face à l'Australien Mitch Langerak, qui a désormais rejoint le VfB Stuttgart.

ATS