Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parc dans lequel les migrants s'étaient réfugiés à Sarajevo (archives)

KEYSTONE/EPA/FEHIM DEMIR

(sda-ats)

La police bosnienne a évacué vendredi matin sans incidents environ 250 migrants qui avaient mis en place dans le centre de Sarajevo un campement de fortune. Ils seront déplacés dans un centre d'accueil dans le sud du pays.

L'évacuation a débuté à 06h00 du matin et s'est achevée en deux heures. Les migrants, surtout des jeunes, mais également un certain nombre de familles avec des enfants, sont montés dans des autocars qui les ont conduits en direction de Salakovac, près de Mostar, à une centaine de kilomètres au sud de Sarajevo.

Ces migrants seront logés dans un ancien camps de réfugiés mis en place après les conflits dans les Balkans dans les années 1990 et qui a été aménagé pour ces nouvelles circonstances. Il pourra recevoir environ 300 personnes.

"Il n'y a pas eu de violences et d'incidents. Les gens sont partis volontairement", a déclaré Peter Van Der Auweraert, le responsable en Bosnie de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

"La situation humanitaire dans le parc devenait de plus en plus compliquée. Il y avait de plus en plus de tentes, on a eu de la pluie dans la semaine, la situation d'hygiène et de santé était vraiment très pénible", a-t-il expliqué vendredi sur place.

La Bosnie, évitée par les migrants lors de la grande vague de 2015/2016, est traversée depuis le début de l'année par des centaines de migrants et de réfugiés d'Asie et d'Afrique qui souhaitent rejoindre les pays d'Europe occidentale.

Selon le gouvernement bosnien, quelques 4000 migrants sont entrés dans le pays depuis le début de l'année. Selon l'OIM, il s'agirait plutôt de 3600 personnes, dont 2500 sont toujours sur le territoire de la Bosnie. Les autres ont quitté le pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS