Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a rebondi de plus de 3% mercredi à la clôture. Cette hausse intervient après une série de plongeons, soutenue - à l'image des places européennes mardi - par les mesures de relance annoncées par les autorités chinoises.

L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a fini en hausse de 3,20% (+570,13 points) à 18'376,83 points. Il avait perdu plus de 2.800 points (-13%) au cours des six précédentes séances.

La première partie de la séance a vu le Nikkei faire du yo-yo autour de sa clôture de mardi mais la tendance s'est clairement orientée à la hausse dans l'après-midi.

Avant mercredi, l'indice-phare de la place japonaise avait perdu 13,6% soit 2813 points en six séances, effaçant la majeure partie des gains engrangés depuis le début de l'année.

La décision de la Banque populaire de Chine (BPC) d'abaisser ses taux d'intérêt et les réserves obligatoires imposées aux banques dans le but de soutenir l'économie a rassuré en partie le marché, favorisant des achats à bon compte.

Les investisseurs continuent de surveiller l'évolution des marchés chinois, dont la chute a entraîné dans son sillage la plupart des grandes Bourses mondiales ces derniers jours. Au moment de la clôture à Tokyo, l'indice composite de la Bourse de Shanghai s'adjugeait près de 2,6%.

ATS