Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a fini mardi en nette baisse, cédant 3,96% à l'issue d'une séance particulièrement volatile. Celle-ci intervenait le lendemain du "lundi noir" vécu par les places financières, entraînées par la nouvelle débâcle des Bourses chinoises.

L'indice Nikkei a clôturé en recul de 733,98 points à 17'806,70 points, après avoir évolué dans une large fourchette de plus de 1000 points et dans des volumes bien plus étoffés que la moyenne.

Le recul s'est accentué dans l'après-midi avec des ordres de vente émanant d'investisseurs européens dans un marché craignant un atterrissage brutal plutôt qu'un ralentissement progressif de l'économie chinoise.

Le Topix, plus large, a cédé 48,22 points (3,26%) à 1432,65 points. La valeur totale des actions de cet indice ayant été échangées au cours de la séance a atteint un pic depuis novembre 2014. Les acteurs du secteur de la sidérurgie et des ressources de base ont continué à souffrir, JFE Holdings, Mitsubishi Corp et Sumitomo Corp accusant des reculs compris entre 5,1% et 5,8%.

ATS