Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de jeudi en nette baisse de 1,80%, au lendemain d'une nouvelle aggravation de la crise de la dette européenne qui touche désormais l'Allemagne. Il a lâché 149,56 points à 8165,18 points.

Pendant la cotation, le Nikkei a temporairement chuté à son plus bas niveau en séance depuis avril 2009. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté perdu 1,63%, abandonnant 11,71 points à 706,08 points.

Les problèmes d'endettement de la zone euro ont empiré mercredi, lorsque l'Allemagne a peiné à convaincre les investisseurs d'acheter ses emprunts d'Etat, provoquant de nouveaux reculs des Bourses occidentales.

Nombre de titres ont aussi dévissé au lendemain de l'annonce d'une chute de la production manufacturière en Chine, le premier partenaire commercial du Japon.

ATS