Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse, à l'instar des autres places européennes, a vécu une séance favorable mardi (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé mardi en forte hausse. L'indice Swiss Market Index (SMI) a fini en beauté en s'adjugeant 0,74%, après des avancées timides en première partie de séance. L'ouverture de Wall Street en augmentation a fortement soutenu la place zurichoise.

L'ambiance reste optimiste sur les marchés des actions mondiaux, mais les volumes restent relativement modestes. La perspective de taux bas pour longtemps réjouit les acheteurs, expliquait un courtier. Les alternatives aux actions se font rares. Le marché des obligations a été quasiment tué par la politique des banques centrales.

Le desserrement de la politique monétaire britannique a porté le Dax, l'indice des valeurs vedettes de Francfort, a un nouveau plus haut annuel. Le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) n'impliquera pas nécessairement un effondrement économique, espèrent désormais les marchés.

Par ailleurs, le redressement des cours du pétrole encourage les investisseurs. Les indicateurs économiques qui seront publiés ces prochains mois diront si l'optimisme des marchés est justifié ou non. Car la conjoncture reste tendue.

L'indice SMI a terminé en hausse de 0,74% à 8229,42 points. Le SLI a pris 0,86% à 1229,89 points et le SPI 0,77% à 8948,78 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 27 ont terminé en terrain positif, et trois dans le rouge, à savoir Actelion, Galenica et Syngenta.

Dufry devant

Dufry (+2,7%) a terminé en tête. L'exploitant de boutiques hors-taxes récupérait une nouvelle fois de sa plongée après le vote britannique en faveur de la sortie de l'UE. Le cours actuel est cependant toujours inférieur de 12% à celui qu'il affichait avant le référendum. Dufry réalise une part importante de son chiffre d'affaires en Grande-Bretagne.

Schindler a pris 2,%. Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques a bénéficié d'un commentaire positif de Kepler Cheuvreux, qui a confirmé sa recommandation d'achat et relevé l'objectif de cours.

Les assureurs Swiss Life (+1,6%), Bâloise (+1,4%), Zurich (+1,7%) et Swiss Re (+1,3%) étaient parmi les gagnants. Swiss Re a profité des résultats de Munich Re, meilleurs qu'attendu. Les chiffres de Swiss Re avaient été publiés il y a deux semaines. Jeudi, ce sera au tour de Swiss Life et Zurich.

LafargeHolcim (+1,9% à 50,70 francs) a continué sur son élan après deux journées de hausse et a même dépassé son plus haut annuel atteint en avril. Adecco (+1,6%) a fait mieux que la moyenne.

Credit Suisse (+1,7%) s'est inscrit au nombre des gagnants malgré un abaissement d'objectif de cours de la part de HSBC, qui a cependant maintenu sa recommandation d'achat. UBS a pris 0,5%.

Les poids lourds Roche (+0,7%), Novartis et Nestlé (chacun +0,6%) se sont appréciés de concert avec le marché.

Galenica lanterne rouge

Galenica (-6,02%) a terminé avec la lanterne rouge. À première vue, le chiffre d'affaires semestriel a dépassé les attentes des analystes, mais les prévisions pour l'ensemble de l'année ont suscité la perplexité. En mars dernier déjà, Galenica avait surpris avec une prévision de bénéfice étonnamment basse.

Le groupe bernois a maintenant relevé cette prévision sur base comparable, tout en avertissant qu'en cas de succès du rachat de l'américain Relypsa, de gros investissements devraient être consentis pour doper les ventes de la préparation à base de fer Veltassa.

Les seuls perdants du SMI/SLI sont Syngenta (-0,2%) et Actelion (-0,1%). Pour ce dernier, Barclays a confirmé la recommandation "underweight", même si l'objectif de cours a été légèrement relevé.

Sur le marché élargi, Looser a nettement avancé (+1,6%), profitant de l'annonce de la vente de son unité revêtements d'ici la fin d'année. Leonteq s'est également démarqué (+8,4%), une progression à relativiser dans la mesure où le titre est toujours 50% en dessous de son niveau du début d'année et même de 70% par rapport à son plus haut de l'été dernier.

Entravée par ses résultats semestriels, la Banque cantonale de Genève a perdu 0,3%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS