Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bourse suisse: début d'année en fanfare grâce à Wall Street

La Bourse suisse a commencé l'année 2018 en fanfare (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a nettement progressé mercredi, première séance de l'année. Freiné par Nestlé jusque dans l'après-midi, le Swiss Market Index (SMI) a regagné en vigueur dans le sillage de la hausse de Wall Street en début de séance.

La bonne tenue du SMI lui a permis d'établir un nouveau plus haut sur 52 semaines et du jour à 9487,78 points. A New York, Wall Street continuait sur la lancée positive de la veille.

"Les investisseurs s'intéressent peu aux tensions géopolitiques sur la péninsule coréenne et se concentrent sur une vague de données économiques", ont indiqué les analystes de Wells Fargo.

Sur le front économique précisément, l'indice ISM du secteur manufacturier américain a progressé de 1,5 à 59,7 points en décembre, alors que les analystes l'attendaient à 58 points. Les dépenses de construction ont augmenté comme prévu de 0,8% en novembre après 0,9% en octobre. On attendait encore, en soirée les minutes de la dernière séance de la Réserve fédérale (Fed).

En Suisse, l'indice PMI a légèrement grimpé en décembre pour se fixer à 65,2 points, son plus haut niveau depuis juillet 2010.

25 valeurs en hausse

Dans le détail, le SMI a terminé sur un gain de 1,03% à 9478,92 points. Le SLI a gagné 1,12% à 1534,96 points et le SPI 0,99% à 10'857,70 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 25 ont avancé et cinq ont reculé.

Vifor (+3,3%), Lonza (+2,5%) et UBS (+2,2%) se sont partagé le podium du jour. Le géant du travail intérimaire Adecco (+2,1%) a profité d'un relèvement de recommandation à "outperform" de Credit Suisse. Pour la grande banque, l'entreprise a réalisé d'importants progrès au niveau de sa stratégie numérique, ce qui devrait permettre de faire face aux difficultés dans son secteur.

Aux pharma, Novartis (+1,3%) a obtenu de l'Agence américaine du médicament (FDA) le statut de percée thérapeutique pour Kisqali - le deuxième pour ce médicament - utilisé en combinaison avec une thérapie endocrinienne orale pour des patientes souffrant d'un cancer du sein avancé HR+/HER2-.

JPMorgan a placé le bon de jouissance Roche (+1,9%) dans sa liste "Analyst Focus" suite au relèvement d'objectif de cours vendredi. Les analystes ne s'attendent pas vraiment à une amélioration de la situation dans le secteur pharmaceutique européen, mais le portefeuille de produits de la société bâloise est bien rempli.

Le troisième poids lourd Nestlé (-0,5%) a pesé sur l'indice et a terminé lanterne rouge.

Les assureurs Swiss Life, Bâloise et Zurich Insurance ont tous perdu un peu moins de 0,1%. Swiss Re a gagné un petit 0,1%. Jefferies a relevé l'objectif de cours de Zurich et a confirmé "hold". L'analyste estime notamment que la transformation de la stratégie existante est un processus graduel et prendra du temps.

Aux bancaires, derrière UBS, Credit Suisse a gagné 1% et Julius Baer 1,1%.

SGS (+0,7%) a vu son objectif de cours fortement augmenter par Credit Suisse, qui a confirmé "outperform". Le spécialiste de l'inspection et de la certification a réduit sa base de coûts et présente de meilleures perspectives de croissance, selon les analystes de la grande banque.

Marché élargi

Sur le marché élargi, Addex (+32,8%) a annoncé un partenariat avec l'américain Indivior pour accélérer le développement et la commercialisation de son produit ADX71441 utilisé comme traitement des addictions. Addex recevra un paiement initial de 5 millions de dollars et, selon les étapes franchies, jusqu'à 330 millions supplémentaires.

Molecular Partners (+0,8%) a annoncé que son partenaire de collaboration Allergan va exercer deux options pour le développement et la commercialisation de produits candidats.

L'action AMS (+6,7%) a continué sur sa lancée positive. L'an dernier, le titre a plus que triplé de valeur, présentant la hausse la plus forte de tous les titres cotés à SIX.

Un incendie a endommagé une usine de Schaffner (+1%) en Thaïlande. Des mesures ont été prises pour que la production se poursuive. La direction fera le point ultérieurement sur les conséquences de ce sinistre pour la marche des affaires.

La Banque cantonale de Zurich a rétrogradé le titre Goldbach (-0,6%) à "pondérer au marché" de "surpondérer". Dans un contexte de rachat du courtier en publicité zurichois par Tamedia (stable), le potentiel de surperformance de l'action est très mince.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.