Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse s'est nettement reprise jeudi, profitant des déclarations du patron de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi. Le Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 2,17 % à 8788,92 points.

Après un début positif, les investisseurs sont d'abord restés sur la touche et le SMI a évolué latéralement dans une fourchette étroite. Après la fin de la réunion de la BCE, dans l'après-midi, et suite aux déclarations de M. Draghi, les indices se sont envolés et ce sont surtout les cycliques qui en ont profité.

Mario Draghi a laissé entrevoir un nouvel assouplissement de la politique monétaire de l'institut de Francfort en décembre. La BCE n'a pas changé ses taux, comme il était prévu. M. Draghi a à nouveau déclaré que la BCE était prête à prendre toutes les mesures nécessaires en faveur de l'économie européenne.

Le programme de rachat d'emprunts déploie ses effets et doit être mis totalement en oeuvre. Les incertitudes dans les pays émergents pèsent toutefois sur la perspective. L'évolution des prix du pétrole présente un risque au niveau de l'inflation attendue. Les marchés américains ont en plus profité de bons chiffres d'entreprises et d'un indicateur avancé plus ferme que prévu.

Reprise technique

Le SMI a fini en hausse de 2,17 % à 8788,92 points. Le SLI a gagné 2,02 % à 1311,42 points et le SPI 1,99 % à 8985,10 points. Sur les trente blue chips, tous ont fini dans le vert à part Credit Suisse et Galenica.

Le bon de jouissance de Roche a nettement progressé (+2,9 %). Le chiffre d'affaires du groupe sur neuf mois a tout juste dépassé les attentes des analystes. Roche a par ailleurs relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2015. Des médicaments clés comme Rituxan, Avastin et Xeloda se sont mieux vendus que la moyenne.

Par ailleurs, après quelques séances sous pression, les pharma ont bénéficié d'une reprise technique. Novartis a gagné 2,0 %. Le troisième poids lourd défensif, Nestlé, a lui progressé de 2,1 %, soutenant aussi bien l'indice.

Les valeurs du luxe Swatch (+3,5 %) et Richemont (+3,1 %) ont fortement progressé, tout comme les autres cycliques Clariant (+3,0%) et Aryzta (+3,5 %). La volatile Transocean (+4,0 %) a fait la meilleure performance du jour, profitant de son côté de la remontée du prix du pétrole.

Actelion (+1,5 %) a annoncé la prochaine présentation de nouvelles données d'étude avec Selexipag, médicament pour lequel il table sur une homologation aux USA avant la fin de l'année.

Credit Suisse en baisse

CS (-1,5 %) a encore perdu du terrain au lendemain de ses chiffres et de la présentation de sa nouvelle stratégie, lorsque l'action avait déjà perdu 3,6 %. Les analystes ont souligné jeudi que le nouveau patron Tidjane Thiam s'est montré très prudent sur la marche des affaires au 4e trimestre et l'an prochain. Par ailleurs, les nouveaux objectifs sont en partie très ambitieux.

UBS a gagné 2,7 % et Julius Bär 3,0 %. Le renforcement par le Conseil fédéral des exigences de fonds propres pour les banques systémiques a encore provoqué des commentaires. D'ici 2019, le ratio de levier passera à 5 % contre 3 % actuellement. CS estime déjà satisfaire ces nouvelles exigences.

Au lendemain de ses chiffres, ABB (+1,7 %) s'est nettement repris, profitant aussi des perspectives de nouvel assouplissement de la politique monétaire de la BCE. Dans un commentaire, JPMorgan a en outre relevé qu'au vu de l'environnement difficile sur les marchés finaux, les résultats trimestriels peuvent être qualifiés de bons.

Adecco (+1,0 %) a également nettement progressé, après avoir été sous pression par les chiffres mitigés de son concurrent Manpower.

Au lendemain d'un gain de 6 %, Syngenta a encore gagné 1,8 %. Le président du conseil d'administration Michel Demaré a souligné que le départ soudain du CEO Mike Mack n'a rien à voir avec l'échec de la tentative de rachat du groupe par son concurrent Monsanto.

Sur le marché élargi, Logitech a bondi de 9,6 % après des chiffres trimestriels qualifiés de "forts" par les analystes. Micronas a gagné 4,8 %, malgré de faibles chiffres, le titre effectuant un bond en fin de séance. Gottex a perdu 4,2 % au lendemain de la publication d'un recul de la masse sous gestion.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS